04, 05, 06, 13, 83, 84 06/01/2023
Partage

Forêt Méditerranéenneet pastoralisme

Un partenariat pourtant gagnant-gagnant

L'agro, le sylvo et le pasto peuvent très bien fonctionner ensemble. Les travaux de recherche actuels plaident tous en faveur des multiples intérêts qu'offre cette solution durable pour la forêt méditerranéenne.

Le sylvopastoralisme permet aux animaux d'élevage de paître dans une parcelle boisée. Un équilibre s'effectue entre animaux et arbres, besoin de nourriture et ressources alimentaires naturelles. Le risque de feux de forêt est également diminué.

© Crédit photo : ED

Consciente des atouts pour la collectivité de la richesse forestière, mais aussi de sa fragilité, l'association 'Forêt méditerranéenne' s'emploie à favoriser la connaissance et les échanges d'informations entre tous les acteurs de la forêt. Elle organise régulièrement des rencontres dans ce sens. Son objectif est de passer des mots au terrain, de l'idée générale à sa réalisation concrète, avec des projets qui fonctionnent afin de les reproduire sur les territoires. Elle a engagé, ces deux dernières années, un vaste travail de concertations avec experts et acteurs de terrain sur le sylvopastoralisme, "un outil puissant d'entretien, de protection et de valorisation des espaces boisés méditerranéens", assure son président, Charles Dereix.

Pour la valorisation et la préservation des espaces forestiers méditerranéens, de nombreuses solutions durables combinant les ressources agricoles forestières et pastorales existent en effet. "Le sylvopastoralisme en fait partie, mais dans les territoires, il peine à se concrétiser." À l'occasion d'un séminaire durant lequel l'association de la forêt et des espaces naturels forestiers méditerranéens livrait ses conclusions, différents intervenants étaient invités à témoigner de leurs connaissances sur l'intégration d'une activité d'élevage en milieu forestier.

De nombreux atouts pour la forêt

Pour la forêt privée par exemple, le sylvopastoralisme est un allié incontestable dans l'entretien des ouvrages DFCI (Défense des forêts contre les incendies) et des peuplements forestiers. La création de pistes multifonctionnelles, qui intègre le volet pastoral notamment, permet l'accessibilité et la gestion de nombreux massifs forestiers. "Dans les opérations d'éclaircie de taillis de chêne vert et de chêne pubescent, le passage du troupeau va permettre de limiter la repousse des rejets, afin d'obtenir une futaie sur souche. La présence de l'éleveur sur place limite les atteintes au droit de propriété, notamment pour les vols de bois . En sylviculture truffière, le troupeau va permettre de maintenir le milieu ouvert et apporter de la fumure nécessaire au bon développement de la truffe. Il va éviter aussi d'avoir recours à un débroussaillement mécanique de plus en plus coûteux", explique Stéphane Nalin, du Centre national de la propriété forestière (CNPF).

Une précieuse ressource alimentaire

"À l'échelle de la région méditerranéenne continentale française, les parcours boisés représentent 40 % de l'ensemble des pâturages, et deux millions d'hectares de surfaces boisées sont potentiellement pâturables", souligne Laurent Garde, du Cerpam. Pour l'alimentation des animaux, la forêt apporte une ressource précieuse et rare sur des périodes où il n'y a pas d'alternative, en dehors des intrants.

Si la forêt offre des solutions au pâturage toute l'année - et constitue un système d'alimentation plus économe et plus autonome -, il faut aussi savoir gérer les zones d'impact et veiller à ne pas épuiser les ressources.

Les chèvres, par exemple, préfèrent spontanément les ligneux. Mais, de leur côté, les ligneux supportent mal un pâturage complet et répété. C'est là aussi que doit intervenir le savoir-faire du berger qui évite de repasser trop souvent au même endroit dans un circuit de pâturage. La gestion sylvopastorale des parcours embroussaillés et boisés demande donc une bonne connaissance et requiert certaines règles. Les différentes composantes des ressources pastorales, selon la saison et l'impact du pâturage sur chaque type de zone, font aussi l'objet de références mises à jour par le réseau caprin et ses partenaires, pour accompagner les éleveurs dans les démarches techniques et économiques.

Mais au-delà de cette notion importante du renouvellement de la ressource pâturée, avec la sylviculture, la valorisation du bois, la remise en culture de zones agricoles, la ré-exploitation intelligente de la forêt doit aussi pouvoir passer par le pâturage.

Pour une gestion réfléchie

Dans les Bouches-du-Rhône, les collectivités locales et territoriales, l'Office national des forêts, les gestionnaires de la DFCI et les propriétaires forestiers encouragent et associent de plus en plus l'élevage pastoral à l'entretien d'une coupure de combustible. Des autorisations pour le pâturage en forêt sont aussi régulièrement accordées par la préfecture. Pour entretenir les zones débroussaillées, les éleveurs font également prévaloir l'intérêt du sylvopastoralisme dans le cadre de Mesures agroenvironnementales (Maec) 'Biodiversité', par l'ouverture des milieux, mais aussi de la gestion des chemins DFCI. Par ailleurs, d'autres initiatives permettent localement d'offrir des solutions au pastoralisme, tout en préservant et valorisant les espaces forestiers. Comme celle mise en place dans les Bouches-du-Rhône autour de l'écopâturage par la Chambre d'agriculture, fruit d'un travail engagé depuis de nombreuses années par le pôle 'Élevage' pour fédérer les éleveurs. Il repose aussi sur la connaissance de l'ensemble des installations en élevage et la volonté de favoriser les jeunes.

À l'échelle d'un territoire, les acteurs savent aussi travailler ensemble autour de ces questions. Dans le département, on retrouve les premières démarches dans le Pays d'Aubagne. Dans ce territoire fragile et exposé au risque incendie - puisque composé à 70 % d'espaces forestiers répartis sur trois massifs -, élus, techniciens, société civile, citoyens et agriculteurs ont par exemple œuvré il y a quelques années pour modifier des documents d'urbanismes, permettant de créer une activité de sylvopastoralisme et d'élevage. La politique d'animation dans le Pays d'Aubagne a ainsi récupéré une cinquantaine d'hectares à l'agriculture.

Mais l'expérience positive du Pays d'Aubagne ne s'est pas arrêtée là. La nécessité de gérer la forêt d'une manière globale et multifonctionnelle s'est traduite, par exemple, par la réalisation de plans de massifs. Une solution pertinente que la Métropole Aix-Marseille-Provence a souhaité retenir à une plus vaste échelle. Comme l'expliquait André Villeneuve, conseiller 'Aménagement du territoire' à la Chambre d'agriculture, "un contrat de coopération a été conclu entre les deux institutions, dans l'objectif de développer l'agriculture et le sylvopastoralisme au sein des 19 massifs forestiers métropolitains. Le travail a déjà permis d'établir des plans de massifs pour la Côte Bleue et de la Trévaresse". Il consiste à réaliser d'abord des études permettant de recenser les friches et leur potentialité agricole ; puis de les croiser avec les enjeux DFCI ; et, enfin, d'analyser les besoins des agriculteurs, des éleveurs et des porteurs de projets sylvopastoraux. Derrière, un long travail d'animation s'engage alors, pour que propriétaires et éleveurs du département puissent être mis en relation. Mais il doit aussi aboutir à la reconquête d'espaces forestiers, bénéficier au sylvopastoralisme et à des éleveurs du département. "Le sylvopastoralisme n'est donc pas une utopie, à condition que les projets individuels soient intégrés dans un projet et une dynamique territoriale portés politiquement", insiste Charles Dereix. 

Emmanuel Delarue •

Sur le même thême

Var 22/05/2019

Ca’bâche : Initiative vertu...

Ecoscience Provence donne une seconde vie aux bâches publicitaires en les transformant en sacs cabas. Une nouvelle collection de ces “Ca’bâches” illustre les syne...
Bouches-du-Rhône 15/10/2019

Les agriculteurs en appelle...

Les nouvelles contraintes sur les Zones de non traitement (ZNT) que le gou­ver­nement veut imposer aux agriculteurs vont mettre leurs exploitations en péril. La F...
Bouches-du-Rhône 28/12/2021

Recensement agricole Paca :...

Tous les dix ans, les chiffres du recensement agricole témoignent de l’évolution de l’agriculture française en général, provençale en particulier, et du développe...

ICI
Votre encart
publicitaire !

Tél. : 04 67 07 03 73

Annonces légales

Publiez facilement vos annonces légales dans toute la France.

Grâce à notre réseau de journaux partenaires.

Attestation immédiate, service 24h/24, 7 jours/7

Derniers tweets

23/09/2022
📫Votre @EPVarois arrive! A la une : échanges autour des filets anti-insectes contre la mouche de l'olive avec le groupe #DEPHY en oléiculture du Var 🫒 ; l'hyperoxygénation des rosés à l'essai au Centre du Rosé ; vin d'ici, à la découverte du "Pur Castets"🍷de La Grand' Vigne https://t.co/qaIhjDDTAb
https://t.co/qaIhjDDTAb
06/10/2022
Dans votre nouveau numéro @AgriProv 🗞au programme notre numéro spécial #Medagri 🚜 le projet de loi sur les #énergiesrenouvelables🌞, la 7e édition de la soirée de l’élevage 🐃🐑à Arles et un retour sur la rentrée scolaire 🎒pour les lycées agricoles...Bonne lecture à tous ! https://t.co/zU1hyXg40x
https://t.co/zU1hyXg40x
06/10/2022
🍷 Présentation de la gamme ‘Patience’, du syndicat #AOP #Picpoul de Pinet, issue de cuvées haut de gamme dédiées aux cavistes & aux restaurants de #Montpellier. Sélections parcellaires, élevage d’au moins 6 mois, sans notes de bois. Accord mets et vins au #Folia @ChatFlaugergues https://t.co/NAol7n6pyW
https://t.co/NAol7n6pyW

Abonnez-vous à nos hebdos

Chaque semaine, retrouvez toute l'actualité de votre département, des infos techniques et pratiques pour vous accompagner au quotidien...

Découvrez toutes nos formules

Dernières actualités

Newsletters

Inscrivez-vous GRATUITEMENT à nos newsletters pour ne rien rater de notre actualité !

S'abonner

Gardons le contact

Twitter : suivez toute l'actualité agricole utile du moment, réagissez
Facebook : partagez encore plus de posts sur l'actualité agricole de votre territoire
Instagram : suivez nos bons plans et partagez nos galeries de photos
Likedin : élargissez votre réseau professionnel
Youtube : vidéos, interviews, DIY...