11 09/12/2022
Partage

Arterris

Développer les légumes frais dans l'Aude

Souhaitant structurer la filière légumes frais dans le département de l'Aude, Arterris a convié les agriculteurs de la zone au siège social de Castelnaudary, le 30 novembre. Au programme, une matinée de rencontres et d'échanges, afin de dynamiser la production régionale et de permettre aux agriculteurs de nouvelles voies de diversification. 

Patrick Allard, Philippe Celhaiguibel, Louise le Goallec, Christophe Bernigaud, autour du nouveau directeur général adjoint d'Arterris, Jacques Groison.

© Crédit photo : AL

"Nous avons le climat, les outils et les hommes." Selon Philippe Celhaiguibel, responsable légumes frais au sein d'Arterris, l'Aude a tous les atouts pour offrir aux agriculteurs et à la coopérative les moyens de se structurer et de se diversifier. Forte de son ancrage avec la production de semences, la coopérative souhaite dorénavant développer la filière des légumes frais.

Pour Philippe Celhaiguibel, "il faut trouver une adéquation des besoins avec la demande, tout en sécurisant la rémunération des produits". D'un côté, l'attente du marché est de plus en plus tournée vers la production française, et de l'autre, les agriculteurs souhaitent se diversifier pour mieux répondre à cette attente. La coopérative souhaite ainsi accompagner la production et fédérer un collectif, afin de mieux répondre au marché, mais aussi pour une commercialisation plus centralisée.

Le partenariat avec la centrale d'achat Socamil, en 2020, a permis à la coopérative de tenir ses objectifs, grâce à la production locale assurée par ses adhérents.

Avec le rachat, en 2021, de la société Massafero, filiale basée à La Crau (Var), spécialisée dans la production, le stockage, le conditionnement et la commercialisation de la pomme de terre, la coopérative confirme ses ambitions de renforcement de la filière, même si le responsable légumes frais reconnaît que "si nous avons une visibilité, nous ne sommes pas à l'abri des fluctuations du marché".  

Présente sur cinq terroirs français (Val de Loire, Val de Seine, Provence, Landes et Hauts-de-France), la structure commerciale Kultive permet à la coopérative d'avoir une bonne visibilité sur le marché. Pour mémoire, les producteurs provençaux d'Arterris (historiquement la Silvacane) ont rejoint en 2013 les deux organisations de producteurs, Sopa (Val de Loire) et Casay (Vallée de la Seine et Yonne) pour donner naissance, l'année suivante, à leur nouvelle marque commune : Kultive.

Un accompagnement technique assuré

Sans aucun doute, la filière légumes a de beaux jours devant elle. En ce qui concerne l'asperge, la verte reste plus profitable que la blanche. "La culture est plus technique et le rendement est moindre certes, mais il y a plus d'intérêt au niveau commercial que sur la blanche", remarque Louise le Goallec, ingénieure développement maraîchage. La production est assurée par une OP dédiée à ce légume avec sept producteurs, de Toulouse à Capestang (34). La coopérative propose un accompagnement de la production à la commercialisation, avec le prêt du matériel, comme le semoir de précision, la butteuse et la récolteuse.

Il en est de même pour la filière légumes racines, comme la carotte, le radis noir, ou encore le chou ou la courge, pour lesquels un fort potentiel de développement est possible, avec de nombreux outils industriels (chaîne de lavage, trois trieurs optiques, une capacité de stockage de 2000 t avec 12 frigos et une capacité de conditionnement de 60 t/jour).

En ce qui concerne la pomme de terre et Massafero, il y a actuellement 120 producteurs, dont 80 % sous contrat. La filiale permet le triage, le lavage, le calibrage et le conditionnement, ainsi que le stockage sur site, et en contrat sur la zone de production. David Marty, producteur de légumes dans le secteur de la Piège se dit "intéressé" pour produire de la pomme de terre, mais reste dubitatif. "Je suis ravi de voir cette filière se développer ici, mais je me demande si la production locale trouvera une voie de commercialisation, car il y a tout de même une grosse production française, surtout dans le nord de la France, qui inonde déjà le marché. (...) Et en termes d'investissement de départ, c'est assez compliqué", souligne-t-il. Philippe Celhaiguibel se veut rassurant, "la régionalisation, c'est l'avenir. Si on fait des choses ensemble, ce n'est pas pour se tromper ; on prend le risque ensemble". 

Anthony Loehr •

Les CHIFFRES clés-

La coopérative Arterris

Pôle agricole :

738 millions d'euros de chiffre d'affaires

Un effectif de 1 400 salariés

13 filiales donc JMO Prim et Massafero

100 % de production française

Filiale légumes frais

41,8 millions d'euros de chiffre d'affaires

18 000 t de volumes commercialisés

210 t d'asperges

6 000 t de carottes

1 000 t de radis

673 t de navet

Site de La Roque-d'Athéron (13)

6 000 m2 de panneaux photovoltaïques en toiture

63 % : baisse de consommation estimée, après rem- placement du système de refroidissement des cham- bres froides de stockage à court terme

Magali Sagnes •

Légumes bio : un secteur en manque de visibilité

Malgré une année difficile pour la production en agriculture biologique (-15 %), la question a été soulevée de nombreuses fois par les agriculteurs présents dans la salle, mais pour Philippe Celhaiguibel, "le bio n'est qu'une petite part de marché, qui n'est pas tout à fait structurée et qui, on l'a vu cette année, a eu pas mal de déboires". C'est également l'avis de Christophe Bernigaud, responsable JMO Prim à Verquières (13) : "Je suis convaincu par le bio, mais pour le moment, le marché est tellement instable, qu'il arrive même que des producteurs en bio doivent vendre leurs productions au prix du conventionnel." 

Magali Sagnes •

Des productions en développement

L'objectif de cette année, en termes de production d'asperge verte a été atteint avec 210 tonnes, malgré un encombrement des marchés qui s'est régulé plus rapidement qu'avec d'autres cultures. Les surfaces d'asperges ont augmenté de 15 ha, grâce à la mise en production par de nouveaux adhérents et aux nouvelles plantations. L'objectif est d'atteindre 80 ha et 380 tonnes à l'horizon 2025, afin de saturer les capacités de traitement de la station de Bram.

En ce qui concerne les carottes, malgré une surproduction au niveau national, Arterris a pu commercialiser l'intégralité de la production de ses adhérents à la station de la Silvacane (13) et ambitionne une commercialisation de 8 000 tonnes en 2025.

La production de navets (600 t) et de radis noirs (1,5 million de pièces) est également en augmentation.

Magali Sagnes •

Sur le même thême

Var 17/08/2021

Groupama Méditerranée : ava...

Alors que la plupart des assureurs se désengagent de la couverture 'Multi-risques climatiques', Groupama veut trouver des solutions avec la profession, pour conti...
Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var, Vaucluse 20/01/2023

pomme

20 centimes de plus, ou la...

L'année débute seulement, mais la crise ne fait que s'accentuer. Le couteau sous la gorge, ce sont des arboriculteurs désespérés qui manifestaient samedi 14 janvi...
Bouches-du-Rhône 08/10/2019

Halte à la casse de l’agric...

Les présidents des six Chambres dépar­te­men­tales et celui de la Chambre régionale Paca sont unanimement vent debout contre la baisse an­noncée de leurs budgets...

ICI
Votre encart
publicitaire !

Tél. : 04 67 07 03 73

Annonces légales

Publiez facilement vos annonces légales dans toute la France.

Grâce à notre réseau de journaux partenaires.

Attestation immédiate, service 24h/24, 7 jours/7

Derniers tweets

23/09/2022
📫Votre @EPVarois arrive! A la une : échanges autour des filets anti-insectes contre la mouche de l'olive avec le groupe #DEPHY en oléiculture du Var 🫒 ; l'hyperoxygénation des rosés à l'essai au Centre du Rosé ; vin d'ici, à la découverte du "Pur Castets"🍷de La Grand' Vigne https://t.co/qaIhjDDTAb
https://t.co/qaIhjDDTAb
06/10/2022
Dans votre nouveau numéro @AgriProv 🗞au programme notre numéro spécial #Medagri 🚜 le projet de loi sur les #énergiesrenouvelables🌞, la 7e édition de la soirée de l’élevage 🐃🐑à Arles et un retour sur la rentrée scolaire 🎒pour les lycées agricoles...Bonne lecture à tous ! https://t.co/zU1hyXg40x
https://t.co/zU1hyXg40x
06/10/2022
🍷 Présentation de la gamme ‘Patience’, du syndicat #AOP #Picpoul de Pinet, issue de cuvées haut de gamme dédiées aux cavistes & aux restaurants de #Montpellier. Sélections parcellaires, élevage d’au moins 6 mois, sans notes de bois. Accord mets et vins au #Folia @ChatFlaugergues https://t.co/NAol7n6pyW
https://t.co/NAol7n6pyW

Abonnez-vous à nos hebdos

Chaque semaine, retrouvez toute l'actualité de votre département, des infos techniques et pratiques pour vous accompagner au quotidien...

Découvrez toutes nos formules

Dernières actualités

Newsletters

Inscrivez-vous GRATUITEMENT à nos newsletters pour ne rien rater de notre actualité !

S'abonner

Gardons le contact

Twitter : suivez toute l'actualité agricole utile du moment, réagissez
Facebook : partagez encore plus de posts sur l'actualité agricole de votre territoire
Instagram : suivez nos bons plans et partagez nos galeries de photos
Likedin : élargissez votre réseau professionnel
Youtube : vidéos, interviews, DIY...